Cerces-Thabor – Hautes-Alpes 05


  • 1115D+
  • 15km
  • Au départ de Névache – Fontcouverte
  • Points d’eau sur le circuit
  • Présence possible de troupeaux
  • Niveau : moyen à difficile

Comment s’y rendre ?


11 juin 2022. Départ bien matinal pour découvrir une partie de la vallée de la Clarée. Le parking se trouve en face du camping aux abords des chalets de Fontcouverte après le petit pont de la fruitière, en direction du refuge de Laval. Attention, vous n’aurez aucun réseau à partir de là jusqu’au col à 2800m d’altitude ! De plus, entre le 11 juillet et le 19 août 2022 de 8h30 à 18h00, la route est inaccessible aux voitures et vous devez emprunter les navettes depuis Névache. En dehors de ces horaires, vous pourrez accéder directement au point de départ par vos propres moyens.

Puisqu’on adore tester avant vous les trucs à ne pas faire, et bien on va vous donner le bon point de départ – ça vous évitera de marcher une demi-heure dans le vent sur l’autre versant – : il suffit de revenir sur vos pas, traverser le petit pont face au restaurant et vous aurez un panneau vous indiquant les lacs Laramon et Serpent. Tout le début se pratique sur une route carrossable entre les arbres pour rejoindre le refuge de Ricou – ça fait bien colonie de vacances version montagne ! -. 

De là, on grimpe à flanc en serpentins dans de la caillasse et il n’y a évidemment plus un pèt’ d’ombre – vous comprenez le départ matinal, du coup – pour rejoindre le lac Laramon. S’il est joli dans le sens de votre arrivée, il le sera encore plus une fois de l’autre côté.

En longeant le lac par la gauche, on s’oriente sur le sentier qui monte en direction du lac du Serpent que l’on rejoint assez rapidement.

Rapide calcul, vous êtes à 2448m et vous devez montez à 2980m, il reste donc grosso modo 530 D+ à partir de là pour le sommet. Le sentier monte à gauche du lac encore une fois et on zigzague sans difficultés entre les cailloux bien typiques dames Hautes-Alpes. Aucun souci pour arriver au col du Grand Cros.  La vue commence à devenir vraiment canon !

Suffit de jeter un coup d’oeil à gauche pour comprendre que vous allez devoir vous coller le tas de cailloux pour aller non pas jusqu’au sommet mais d’abord jusqu’au Pas du lac Blanc.

Dernier coup de collier pour cette partie qui peut être technique pour des chiens de petite taille. L’amas de roches à franchir demande une certaine souplesse et endurance physique si on souhaite poursuivre sur la crête. Pour éviter ce passage – pour les moins casse-cous -, vous pouvez redescendre sur votre gauche et emprunter un sentier plus accessible qui mène également au cairn final.

La vue à 360° est époustouflante et on distingue autant les Aiguilles d’Arves que le Mont Blanc, le Chaberton ou le Thabor ! Petite pause casse-croûte évidemment bien méritée face à ce spectacle.

Deux options pour la descente : la facile en reprenant le même itinéraire qu’à la montée. La seconde est à réserver aux plus téméraires et c’est celle que nous présentons ici. Un sentier se dessine en direction du lac de la Cula, droit dans la pente. En réalité on perd rapidement ce dernier pour tenter de se frayer un chemin dans la caillasse et il faut aimer tracer sa propre route pour ce genre d’itinéraire.

Quelques flaques au passage

L’avantage que présente le vallon est de voir son objectif tout au long de la descente : le lac de la Cula. Il suffit donc de s’orienter tantôt à gauche tantôt à droite en fonction du relief mais toujours vers le plan d’eau que l’on atteint une bonne heure plus tard.

De là, il faut continuer tout droit sur quelques centaines de mètres et à l’intersection récupérer les traces de GR pour atteindre un long sentier en balcon plat qui nous permet de revenir au dessus du refuge de Ricou et retrouver l’itinéraire de base jusqu’au parking.

Une très belle sortie digne des Hautes-Alpes qui regorge de trésors cachés de ce genre-là. Si vous aimez les décors lunaires et minérales typiques des 3000m, foncez !

Quasiment du même point de départ à quelques kilomètres près, vous pouvez également aller découvrir les sublimes lacs Long, Rond et des Muandes avec impression Dolomites garantie ou encore le magnifique lac des Béraudes couleur Schtroumpf !

Download file: Pic du lac blanc.gpx

Pic du lac Blanc, lac Laramon et lac Serpent avec un chien

Vous pouvez également aimer :

2 commentaires

  1. La vallée de Nevache,c’est vraiment le top pour des balades avec tout ce qu’on aime : lacs, panorama 360 °,pierriers et nature sauvage…mais en dehors de la période estivale.
    Notre première balade découverte de cette vallée, mais au col de grand cros,on a bifurqué pour redescendre hors sentier par les Gardioles.
    A faire absolument ,le tour des Cerces …grandiose

    1. Oh oui c’est incroyable et encore pas trop peuplé par rapport aux Alpes du Nord c’est assez agréable avec nos poilus ! On adore le massif des Cerces, c’est un bijou !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Enable Notifications    OK No thanks