Belledonne – Isère 38


  • 950D+
  • 11km
  • Au départ de Villard-Bonnot
  • Points d’eau sur le circuit
  • Présence de troupeaux et chien de protection possible
  • Niveau : moyen à difficile – raide sur le final

Comment s’y rendre ?


13 juillet 2020. C’est parti pour le fameux lac Blanc dont l’homonyme chamoniard est si connu qu’on les confond souvent, alors même que ce dernier est interdit aux chiens de par son passage par la réserve des Aiguilles Rouges.

Nous voilà donc au départ du lac Blanc de Belledonne : parking Pré Comté au lieu-dit la Souille après avoir passé les communes de Villard-Bonnot et St Mury-Monteymond. Pour y arriver, s’orienter sur le Col de Pré Long et continuer sur la piste carrossable, à la patte d’oie à gauche pendant 2km, un parking dans une épingle et vous voilà arrivés ! Ne vous faites pas avoir en vous garant sur l’immense parking en contrebas au prétexte qu’il y ai d’autres voitures, vous pouvez continuer et vous nous remerciez de vous éviter ces kilomètres de marche absolument inutiles.

Peu de photos hélas pour étayer cette randonnée alors même qu’elle mérite vraiment d’être expérimentée ! On débute en suivant la direction du Refuge Jean Colletnotre objectif n’est pas encore indiqué – par un chemin puis sentier forestier parfois à flanc. On commence à apercevoir les cascades dans le vallon. Un seul passage méritant de l’attention dans une espèce de goulée remplie de caillasse qu’il faut descendre puis remonter pour reprendre le sentier initial.

On débouche sur le début du cirque où l’on peut croiser parfois troupeaux et patous puisque la cabane du berger est située sur notre droite, aucune difficulté pour nous.

Nous voilà à la passerelle du Mousset que l’on traverse – pour votre culture, elle permet de franchir le ruisseau du Vorz qui arrive directement du Lac Blanc donc suivez le pour voir votre objectif ! Oui oui c’est tout là-haut-.

Après la passerelle, lâchez le sentier de gauche qui s’oriente sur le refuge – où l’on ne va pas, du coup – pour prendre à droite une sente peu visible en repérant les cairns pour commencer les choses sérieuses ! Vous voilà dans le ravin des Excellencesça claque comme nom n’est-ce pas ? – et le sentier devient plus marqué quelques virages plus haut. Il faut suivre les ronds jaunes tout du long.

Pour info, il est aussi possible de monter par la gauche jusqu’à refuge puis de descendre sur le sentier pour rejoindre celui que l’on grimpe vers le milieu : moins raide mais bien plus long, cela rajoute 1H de marche.

Vous ne devriez rencontrer qu’un seul croisement et il faut donc prendre à droiteon vous racontera un jour une sombre histoire où l’on a pris à gauche… 400D+ en supplément gratuit sans crème chantilly, la loose -. Ça grimpe, parfois raide entre de gros cailloux sur les hauteurs et cela peut sembler vertigineux pour ceux qui n’aiment pas marcher à flanc. Aucune difficulté technique pour autant.

Le lac se fait désirer puisqu’une fois en haut il faut encore marcher quelques dizaines de minutes pour l’apercevoir enfin, le graal !

Belle pause pour casser la croûte avec ce lac d’une couleur somptueuse à nos pieds.

Nous redescendons par le même itinéraire, entendons des patous gueuler sans pour autant les croiser et nous voilà rentrer au bercail ! Nous reviendrons effectuer cette randonnée un jour de grand beau temps, cela vaut vraiment le coup !

Download file: Lac Blanc de Belledonne .gpx

Le Lac Blanc de Belledonne avec un chien

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Enable Notifications    OK No thanks