Beaufortain – Savoie 73


  • 530D+
  • 9 km
  • Au départ du lac des Fées
  • En raquettes ou non
  • Points d’eau sur le circuit
  • Niveau : facile – moyen pour la crête en circuit. Attention en version raquettes, la crête peut se révéler dangereuse.

Comment s’y rendre ?


14 mai 2022. Direction le massif du Beaufortain pour cette mi-saison – vous savez, quand on sait jamais s’il faut les crampons et le piolet ou le short débardeur casquette – en s’orientant sur le barrage de Saint-Guérin en voiture puis jusqu’au lac des fées par une route carrossable – tout doux si vous êtes en twingo mais ça passe ! -.

Du lac des fées, en fonction de l’enneigement, deux options jusqu’au Cormet d’Arêches : la continuité de la route ou le petit sentier indiqué pour couper et rejoindre la route en contre-haut – du coup j’ai pris le sentier en version enneigé et c’était pas rigolo, dans ce cas là vaut mieux prendre la route -.

On arrive rapidement au panneau qui matérialise le Cormet d’Arêches, départ de nombreuses randonnées comme Le Mont Coin et lac d’Amour. En fait, sans neige c’est un grand parking.

On prend à droite direction le col de la Grande Combe et on monte sur les grandes dunes – de neige pour moi, du coup je vois pas le sentier et je m’oriente uniquement par rapport au tracé sur le téléphone – assez rapidement. Le grand dôme sur votre gauche qui apparaît, c’est pas le Mont-Blanc mais le mont Pourri, pour info.

A gauche toute !

Comme souvent, le sommet n’est pas le sommet, c’est-à-dire que lorsque vous pensez être arrivé, et bah c’est pas le cas ! Mais ça n’est pas très long en réalité et inutile d’aller jusqu’au col de la grande Combe, vous pouvez couper en diagonale.

Cette fois-ci retournez vous et voilà le Mont-Blanc qui vous regarde de haut ! Un très beau panorama en 360° pour une pause casse-croûte bien méritée.

On s’oriente sur le – seul et unique – panneau pour descendre sur la crête direction le col de Charvetant. Pas de difficulté particulière pour les toutous mais il ne faut pas être sujet au vertige, bien que le vide ne soit pas franc de part et d’autre. Je déconseille cependant vivement en présence de neige abondante sans matériel spécifique. Ici j’ai pu franchir la crête tranquillement en longeant les névés sans soucis.

Un peu avant le col, on prend à droite en descendant et dré dans l’pentu en visualisant notre objectif de retour, le lac des fées ! On arrive rapidement sur un chemin carrossable en serpentin qui nous amène jusqu’au refuge de l’Écondu.

A droite de ce dernier, un sentier descend pour couper les virages et retrouver une intersection – oui oui oui, faut remonter – qui nous ramène au lac des fées !

Le soleil a pointé le bout de son nez et le lac est très sympa pour poser ses fesses 5 minutes avant de rentrer au bercail !

Download file: Crêt du boeuf .gpx

Crêt du boeuf et lac des fées avec un chien

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.