Aiguilles Rouges – Haute-Savoie 74


  • 730D+
  • 9,9km
  • Au départ du hameau de Couteray
  • En raquettes
  • Niveau : moyen

Comment s’y rendre ?


19 décembre 2021. Pour cette magnifique journée ensoleillée, nous prenons la route en direction du hameau de Couteray sur la commune de Vallorcine, – pour les paumés de la géographie – à proximité de Chamonix et juste avant la frontière Suisse donc ! Il y a deux parkings, on a tendance à vouloir se garer dès le premier – comme nous – alors qu’on peut tirer sans problème jusqu’au second pour grapiller quelques mètres.

De là, on emprunte le chemin de Loriaz – la la route, donc – à pieds qui se transforme rapidement en chemin enneigé puis en sentier forestier. L’ensemble du sentier est très bien balisé en direction de Loriaz. La seule difficulté réside dans le choix du sens du circuit – attention, prise de décision dans 3, 2, 1… -.

Un panneau raquettes vous oriente sur la gauche puis au bout reprendre à droite, cela vous évite une pente raide mais clairement accessible pour tout le monde. Cela étant dit, ça permet d’avoir un petit combo montagne/chalet sympa ! C’est au panneau 248 que le circuit s’impose et pour faire simple : à droite, il indique Loriaz, raide et court, à gauche, long et doux. Les trois quart des gens prennent donc à droite et redescende par la partie longue et douce.

Nous avons pris l’option inverse, de gauche, et nous pensons avoir bien fait – oui oui ça va les chevilles ! – puisque tout le monde prend par la droite. Cela nous a permis d’évoluer sur un sentier large seuls au monde jusqu’aux chalets ! Et de la même façon pour la suite, notre retour se faisant sur le sentier d’aller d’un grand nombre, nous n’avons croisé quasiment personne !

La montée est tranquille en très grands serpentins. Cela nous permet d’arriver – on commençait à se demander quand on en verrait le bout ! – sur un grand alpage avec une vue dégagée sur le massif des Aiguilles Rouges et celui du Mont-Blanc ! Il faut suivre le chemin de droite et vous apercevrez très rapidement votre objectif, les chalets – pour ceux qui suivent pas hein ! -.

On passe à proximité de la croix de Loriaz qui domine la vallée et nous voilà aux chalets d’alpage ! Pour info, un panneau indique que les chiens doivent être attachés pour se promener vers les chalets, en version hiver nous n’en avons pas eu l’utilité, tous les chiens croisés étant en libre.

Nous avons continué sur une centaine de mètres au dessus des bâtiments pour avoir une vue d’ensemble et surtout, casser la croûte face à ce magnifique panorama !

Pour repartir, nous reprenons le même itinéraire jusqu’à la croix de Loriaz et poursuivons à gauche cette fois-ci, pour s’enfoncer assez rapidement dans la forêt ! La descente de ce côté est idéale pour marcher face à la vue qui est juste grandiose – non, on ne s’extasiera jamais assez, c’est vraiment canon ! -.

Hermione la golden !

Le sentier se rétrécit et on marche parfois à flanc, sans difficulté technique pour autant mais où il faudra garder une certaine vigilance si votre chien a tendance à papillonner. La descente est plus raide et donc bien plus rapide. Nous traversons le petit pont et arrivons très vite à la croisée des chemins que nous avions croisé à l’aller.

Nous retrouvons donc le même itinéraire de fin jusqu’au parking! Pour l’anecdote, une chienne golden retriever du hameau de Couteray s’auto-promène quasiment tous les jours jusqu’aux chalets en suivant des promeneurs qui l’inspirent ! Elle s’appelle Hermione et elle est adorable, il suffit de la ramener au hameau pour qu’elle retourne d’elle-même dans sa maison, nous avons donc partagé un bout de chemin avec elle !

Une superbe sortie relativement accessible pour un panorama à couper le souffle !

Photo de famille ! Souriez – NAN !
Download file: Chalet de Loriaz.gpx

Les Chalets de Loriaz avec un chien

Vous pouvez également aimer :

1 commentaire

  1. Génial, cela me rappelle tant de bons souvenirs…mes parents avaient un chalet à Vallorcine et c’était une des balade hivernale incontournable (en raquette, ski de fond ou de randonnée suivant l’enneigement).Balade très sympa à faire aussi au printemps avec les pâturages en fleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Enable Notifications    OK No thanks