Belledonne – Isère 38


  • 600D+
  • 12 km
  • Au départ de Chamrousse
  • Points d’eau sur le circuit
  • Pas de troupeau
  • Niveau : facile

Comment s’y rendre ?


28 mai 2020. C’est parti pour un bivouac en famille dans le département de l’Isère ! Parking en forme arrondi sur les hauteurs de Roche-Béranger dans la commune de Chamrousse, station de ski. C’est important de le prendre en considération car les télésièges font partis du décor, bien que cela n’enlève en rien au charme du spot final. Helly est équipée de son harnais Ruffwear avec deux petites sacoches lui permettant de porter ses croquettes et 1L d’eau – et l’apéro… Non on déconne ! -.

On attaque par la route carrossable non goudronnée en direction du snack puis sur la droite, de nombreux panneaux directionnels orientent sur notre première étape, le lac Achard. Ce dernier est très fréquenté de par sa facilité d’accès, notamment pour le bivouac, au point d’avoir provoqué un arrêté municipal interdisant de poser sa tente en saison d’été pour éviter la surfréquentation et les dégâts qui peuvent en découler sur la nature directement. La montée est rapide dans un décor typique du massif de Belledonne, avec énormément de roches au milieu des sapins.

Au lac Achard, nous avons contourné par la droite en direction du Col de l’Infernet. Première montée plutôt raide.

Nous continuons tout droit vers le col de la Botte en longeant de beaux petits lacs d’altitude, et puis, un bon mur bien raide nous attend pour atteindre le dernier col, celui des Lessines.

Ce dernier surplombe les lacs Robert, notre spot de bivouac pour la nuit. Il faut donc descendre – oui oui, il faudra remonter le lendemain matin – pour aller planter sa tente au bord de l’eau. On remarquera un télésiège à gauche, important pour éviter la mauvaise surprise quand on ne le sait pas. Cela étant dit, ce dernier se perd dans le paysage tant le vallon est vaste !

La tente est posée, il ne reste plus qu’à profiter des lieux, encore une fois seuls au monde ou presque. Forcément, en mai il reste un peu de neige et ça peut en rebuter plus d’un, les températures étant très fraîches la nuit.

Au petit matin, nous profitons du lever de soleil avant de plier bagage.

Retour par le même itinéraire, énormément de tentes sont posées au lac Achard et nous ne regrettons pas d’avoir été poser la nôtre plus loin ! D’autant plus que c’est bien plus joli.

Lacs Robert et lac Achard avec un chien

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Enable Notifications    OK No thanks