Cerces-Thabor – Montgenèvre/Italie – Hautes-Alpes 05


  • 1290D+
  • 14 km
  • Au départ de Montgenèvre
  • Pas de troupeau
  • Pas de point d’eau excepté un mince ruisseau croisé au début de la balade
  • Niveau : moyen

Comment s’y rendre ?


23 août 2021. 5h40, en famille, c’est parti ! Au départ de Montgenèvre, c’est à dire tout juste à la frontière italienne, nous nous somme garés dans la rue des Baisses au niveau de la piste à gauche avec une large barrière interdisant le passage des véhicules motorisés.

Nous sommes seuls au monde à cette heure-ci ou presque : un papy italien se gare au même moment et nous nous talonnerons durant la randonnée en avançant globalement à la même vitesse.

Nous empruntons un large sentier sillonnant dans la forêt. Ça, on le verra qu’au retour puisqu’en fait, il fait nuit et qu’on part à la frontale sans frontale.

Le début est relativement facile et permet d’avancer rapidement pour nous retrouver au pied du mur qui permet d’atteindre le col de Chaberton culminant à 2690m. L’avantage de partir très tôt est d’éviter de souffrir de la chaleur à ce moment-là puisqu’à notre retour vers 10h00 il est en plein cagnard. Pas mal de caillasse mais aucune difficulté technique ou passage aérien. Cette partie est la plus raide du parcours.


Au col nous trouvons comme d’habitude du vent, un joli lever de soleil et une famille de bouquetins au loin.

La dernière côte est finalement relativement agréable comparé à ce qu’on vient de se coltiner. Faut dire qu’on aperçoit le Fort et cela est encourageant pour grimper. Les virages en lacets ne sont pas violents et cela permet d’avancer assez vite.


Le temps annoncé au panneau de départ est de 4h00 de montée, il faut vraisemblablement compter entre 6H30 et 7H00 de marche aller retour sans les pauses. Il est possible de faire moins au regard de la facilité de ce 3000 : 2h50 de montée pour nous, 4h55 aller retour.

Le panorama au sommet est superbe avec un immense plateau et une vue à 360° époustouflante sur les versants italiens et français.

Le Fort du Chaberton au sommet, aussi appelé le Cuirassé des Nuages, est impressionnant. Vestige italien d’origine daté de 1898, il était destiné à être force de frappe sur le territoire français sans lui-même être atteignable. Il a également été utilisé durant les deux Guerres Mondiales.

Dommage que l’humain soit trop souvent son propre déchet, les nombreuses immondices laissées sur place gâchent un peu la visite. On prend malgré tout plaisir à se balader autant sur le plateau sommitale que dans les différentes parties du bâtiment, d’autant plus qu’on est encore une fois seuls au monde.

La descente se fera aisément en zigzaguant parmi les randonneurs, italiens pour la plupart, qui pour beaucoup semblent peiner dans leur montée en raison du soleil bien tapant.
On conseille donc vivement une rando à la fraîche parce que de notre côté on a franchement pas subi.

On découvre finalement le paysage du premier tiers de la rando à la descente avec un espace vaste et un télésiège, fermé, pour les pistes l’hiver.

Très belle rando et découverte historique pour ce petit 3000.

Photo de famille !



Visorando

Le Mont Chaberton avec un chien

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Enable Notifications    OK No thanks