Vanoise – Savoie 73


  • 1270D+
  • 19,6km
  • Au départ de Ste-Foy-Tarentaise
  • Présence possible de troupeau et chien de protection – biquettes sans chien de protection lors de notre passage
  • Points d’eau sur le circuit
  • Réserve naturelle indiquant laisse obligatoire à l’entrée
  • Niveau : difficile – 50 % de hors-sentier
  • Attention : aucun réseau sur la quasi totalité de la randonnée, téléchargez vos cartes et traces avant le départ.

Comment s’y rendre ?


11 septembre 2022. C’est parti pour une longue ascension au départ du parking de Chenal – vous pouvez pas aller plus loin, y’a de beaux panneaux qui disent “vous ne passereeeeez paaaaaas” même si certains passent quand même -. Il faut prendre la route carrossable à droite de la maison en direction de Monal puis à droite au panneau d’indication suivant.

On traverse le hameau de Chenal pour arriver dans une grande prairie où l’on suit les traces à droite pour trouver un sentier resserré longeant des voies d’escalade. On débouche sur le petit village – tout mignon – de Monal – souvenez vous des barrières avec les cailloux sur les poteaux, ça vous aidera pour le retour – duquel on va sortir par la droite pour s’orienter dans la forêt en direction du lac du Clou et/ou lac Noir. Après quelques serpentins au bord de l’enclos des biquettes, on sort légèrement de la forêt pour trouver une intersection où nous avons pris à gauche – mais en réalité, tous les chemins mènent à Rome et là en l’occurrence, au vallon du Clou -.

Nous voilà sur une route carrossable que l’on remonte pour découvrir ce magnifique vallon qui s’offre à nous et que l’on va remonter par la droite en direction du lac Noir pour notre premier objectif du jour.

Après les baraques des Balmes, on retrouve un sentier – digne de ce nom – et le panneau d’intersection est un peu flou sur la direction à suivre : on a contourné le dôme de terre par la gauche en suivant des traces de troupeaux et on s’est retrouvé un peu bas par rapport à la trace, il a donc fallu remonter un peu dans un truc marécageux pour retomber sur le bon sentier. Probablement qu’en prenant à droite du dôme mais en tirant sur la gauche, on est directement au bon endroit. On remonte le long du ruisseau par la droite et on finit par le traverser. La suite est assez logique en restant bien sur le sentier , une petite montée raide et nous voilà au lac Noir!

Après une première pause, on attaque la partie hors-sentier qui durera jusqu’après le lac Verdet. On emprunte à gauche du lac la sente qui monte – bien marquée – jusqu’au début du pierrier dans lequel un peu à gauche on va pouvoir suivre quelques cairns. Il n’y a aucune autre difficulté que celle de l’orientation.

Cela nous permet d’atterrir au dessus du magnifique lac Brûlet – couleur schtroumpf – et de continuer de monter à droite de l’espèce de vallon un peu asséché.

On s’oriente vers le gros cairn visible depuis le bas pour avoir un point de vue sur un vallée désertique et le lac Blanc et son résidu de lac glaciaire.

À droite !

On poursuit en descendant la crête rocheuse vers les deux lacs bleu et laiteux pour descendre à gauche du premier et remonter – ouai, promis c’est presque la dernière – en direction du bout du second lac – à gauche, du coup – . La couleur est encore très surprenante.

On suit toujours les cairns pour contourner le dôme rocheux par la gauche et on aperçoit rapidement la suite : les lacs Verdet.

On descend à vue entre les lacs pour prendre d’abord à gauche du ruisseau qui en découle puis à droite en le traversant pour tenter de retrouver le sentier descendant – c’est-à-dire pas comme nous qui avons traversé trop tôt le cours d’eau et qui avons mis un moment toujours en hors-sentier à retrouver ce sentier qui pour le coup est bien marqué -. Attention aussi de ne pas descendre trop bas sur le second sentier qui ne passe pas par le dernier lac.

On marche longuement sur le sentier à flanc – grosso modo aussi longtemps que le vallon traversé au début puisqu’on le surplombe désormais en sens inverse – pour arriver au dessus du dernier objectif de notre périple, le lac du Clou ! Ce dernier étant plus facilement accessible que les autres, il peut y avoir du monde !

On descend jusqu’au bout du lac pour emprunter plutôt à droite le sentier qui nous permet d’atteindre le petit barrage du Clou. Dernière montée par le raccourci de droite pour retomber sur la route carrossable et de là, même itinéraire qua l’aller jusqu’au parking !

Une incroyable sortie hors du temps pour découvrir ces lacs de montagne face au glacier de la Vanoise : émotions garanties !

Les lacs du Clou, Verdet, Blanc, Brûlet, Noir avec un chien

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Enable Notifications OK No thanks