Mont-Blanc – Haute-Savoie 74


  • 1310D+
  • 11,1km
  • Au départ de Chamonix – le Tour
  • Un seul point d’eau sur le circuit
  • Présence possible de troupeaux et chiens de protection
  • Niveau : difficile

Comment s’y rendre ?


30 juillet 2022. Ce jour, départ depuis la station de ski du Tour après avoir traversé Chamonix. On se gare sur le grand parking au coeur du hameau et c’est parti ! On emprunte la route et dépasse quelques bâtiments avant de rencontrer rapidement une intersection où il faut prendre à droite dans le champ – en même temps si vous levez les yeux, vous voyez le glacier, du coup y’a pas trop de doute sur la question -.

Après avoir traversé le champ, on s’engouffre entre les arbres et à la patte d’oie, à gauche – y’a aucune indication alors on voudrait pas vous perdre -. Commence une longue et raide ascension en serpentin entre les arbres, à flanc de falaise parfois.

On arrive face à la – terrible et redoutéemoraine : cette espèce de cheminée bien raide à souhait à remonter sur des dalles rocheuses parfois lisses – bon nous ça nous a pas perturbé outre mesure en papotant mais faut avouer que ça peut impressionner de prime abord -. Au milieu de cette dernière, il faut prendre à droite en direction du petit ressaut rocheux – un point rouge effacé donne la direction – pour retrouver un semblant de sentier correct.

On continue à zigzaguer à flanc – avec une belle cascade à droite pour nous encourager dans l’effort – pour arriver sur une immense et longue crête – franchement c’est une autoroute l’histoire, tout droit pendant 1h00 –  qui laisse entrevoir notre objectif final : le refuge Albert 1er et le glacier du Tour.

Juste avant le refuge, il faut crapahuter entre de gros cailloux en suivant le sentier qui reste visible. Vous voilà arrivé.e.s à destination !

On a fait le choix de descendre en premier aux abords immédiats du glacier – et on dirait une espèce de crème chantilly, manque que les fraises -.

Puis de remonter jusqu’au bâtiment pour le dépasser par le haut et de continuer sur quelques centaines de mètres. Quel spot incroyable sur le glacier du Tour et l’aiguille du même nom !

Pour redescendre, on suit au début le même itinéraire jusqu’au poteau  d’intersection sur la crête pour prendre la direction du col de Balmeça vous évite la descente bien raide, ça fait une boucle et en plus, ce sentier à flanc est magnifique, tout bénèf’ -.

On suit longuement le sentier à flanc avec un passage équipé de main-courante sans grande difficulté – peut-être qu’il faudra aider à l’extension d’un petit chien – pour se retrouver de l’autre côté avec une immense plaine face à nous. On aperçoit un bout du Mont-Blanc si on se retourne !

On a choisi l’option courte en prenant l’intersection à droite en direction des télésièges et chalets de Charamillon mais il vous est possible de continuer sur cette sente jusqu’au col de Balme pour apercevoir le côté Suisse. En face de vous, le barrage d’Émosson, départ du fameux Cheval Blanc.

Une fois vers les installations hivernales, on poursuit au panneau en direction du Tour et on suit le sentier bien aménagé jusqu’au parking !

Une très belle boucle pour approcher de près un glacier avec un panorama exceptionnel sur la vallée de Chamonix et le massif du Mont-Blanc !

Download file: Refuge-albert-1er.gpx

Le Refuge Albert 1er avec un chien

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Enable Notifications    OK No thanks