Hautes-Alpes 05 – Massif de l’Ubaye/Italie


  • Méga coup de ❤️
  • 1050D+
  • 16km
  • Au départ du col de Larche
  • Point d’eau sur le circuit
  • Troupeaux et patous gueulards mais sympas au début
  • Niveau : moyen à difficile

Comment s’y rendre ?


29 juin 2021

Direction le col de Larche pour cette première découverte du massif de l’Ubaye où nous passerons la nuit en voiture afin de démarrer au plus tôt cette rando. Nous nous sommes servis du topo d’altituderando à ce sujet – dont le monsieur sur les photos semble vivre dans un autre espace temps et rien que pour ça, ça vaut le détour – ! On se gare donc en provenance de France sur le parking main gauche quelques centaines de mètres avant le col tout plat.

Décollage à 6h30 en direction du premier lac, et 200m avant la cabane du berger nous avons été abordés gaiement par trois patous dont un plus criard que les autres aux abords d’un enclos de centaines de moutons. Cependant aucune difficulté en leur parlant gentiment et en attachant la louloute pour le passage. L’un d’eux nous a suivi en aboyant sur 200m et nous a lâché en voyant que l’on filait loin de son troupeau.

Énormément de replats sur ce parcours qui permettent d’admirer le paysage et d’arriver aux abords du joli lac de l’Orrenaye que l’on longe par le haut.

S’ensuit le sublime lac de Roburent que nous surplomberons par la gauche en marchant à flanc dans la caillasse direction le col de Scaletta. Il ne faut pas descendre jusqu’au lac mais bien prendre le sentier de gauche Est puis Nord dès le début.

Ce sommet italien n’est pas indiqué en tant que tel mais il suffit de suivre les marques bleues et rouges à partir du Colle della Scaletta à 2614m, puisque ça y est, nous sommes passés en Italie ! Pour ce faire, nous avons marché dans une combe avec un ancien bâtiment nous surplombant main gauche. Au col, il suffira de s’orienter perpendiculairement ou presque à droite.

Un passage étonnant dans un grand tunnel – construit par l’armée italienne avant la seconde guerre mondiale – et une ascension raide qui nécessite d’avoir un chien au pied chamois.

L’entrée de la Moria ! Ceux qui n’ont pas la référence vous pouvez sortir…

Au sommet une petite croix et un blokhaus surprenant nous attendent : celui-ci est en partie effondré, on aperçoit des marches qui donneraient sur de nombreuses galeries mais cela n’était pas sécurisé, aux risques et périls de chacun. Nous avons fait le choix de ne pas nous y aventurer. Il reste également des éléments type monte-charge, etc. L’ensemble est impressionnant et la vue époustouflante !

Nous avons été surpris par le nombre de marmottes au mètre carré que nous avons pu croiser sur la balade et a contrario du peu de randonneurs rencontrés en comparaison des Alpes du Nord, bien que l’on soit en semaine.

La descente se fait tranquillement et nous pique-niquerons au bord du lac de Roburent avant de repartir en direction de la voiture et de notre prochaine expédition !

Une merveilleuse découverte qui ne résulte pas seulement du panorama sommitale mais bien de l’ensemble des paysages et bâtiments historiques traversés tout au long de la randonnée ! Coup de coeur assuré !

Download file: Monte Scaletta.gpx

Monte Scaletta avec un chien

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *