Belledonne – Isère 38


  • Option 1 : en circuit par le chalet du Rif Premier au départ d’Allemont : 1325D+ et 17,5km
  • Option 2 : en A/R par la cabane du Chazeau au départ d’Allemont : 934D+ et 11km
  • Option 3 : en A/R par le chalet du Rif Premier au départ du Mollard : 1300D+et 12km
  • En raquettes
  • Niveau : difficile – équipement ARVA fortement conseillé

OPTION 1


Comment s’y rendre ?


5 mars 2022. Départ un peu tardif en direction du fin fond du massif de Belledonne, à la porte des Hautes-Alpes. Nous devions nous garer au parking du Coteyssard mais la route n’a pas été déneigée jusque là, nous sommes donc stoppées à 780m de notre point de départun petit houra dans nos têtes pour commencer, c’est toujours mieux que 7km ! -.

On rattrape vite ces quelques mètres de surplus pour commencer dans le vif du sujet : un petit sentier grimpant s’engage dans la forêt pour monter de manière régulière entre les arbres.

Aucune difficulté particulière jusqu’à la première cabane du Chazeau, non gardée elle aussi et donc accessible aux chiens. Elle est spacieuse et semble être un bon compromis pour se rendre au lac de Belledonne sans avoir un dénivelé trop important.

Nous dépassons ce petit cocon douillet pour continuer notre ascension au dessus de la forêt. Le sentier est à flanc et devient potentiellement avalancheuxair grave et solennel, ouloulou – jusqu’au lac de Belledonne.

Au Pas du Bessey, il suffit de s’orienter sur le flanc gauche pour suivre en direction de Sous le Grand Charnier. Fin de l’option 2 une fois au lac de Belledonne pour lequel nous n’avons pas d’image puisque nous sommes passées dessous en nocturne lors de cette sortie. Soyons honnête, c’est raide !

On conseille vivement de veiller à effectuer cette traversée dans le cirque en plein jour. Cela vous permettra de vous orienter au mieux sur le chalet du Rif Premier qui est bien matérialisé sur les cartes. De nuit, nous avons du tâtonner en suivant une trace GPX d’une personne qui nous emmenait continuellement sur des falaises, probablement parce que le relief hivernal a été modifié depuis son passage. Nous avons fait le choix – enfin on a surtout fait comme on a pu, parce que pour la petite histoire, en plus d’un vent à décorner un boeuf, la lampe frontale de ma camarade de cordée a lâchée et on avait pas l’air fine ! – d’arriver par le haut du chalet du Rif Premier et non par le bas comme il en est de coutume.

La cabane est très sommaire et un peu sale mais absolument parfaite après cette longue grimpette pour l’atteindre. Il faut bloquer la porte avec les morceaux de l’ancienne porte puisqu’elle ne tient pas toute seule. Faites attention car il y a peu de bois pour le poêle et la forêt est à 150D- de là pour en récupérer. Les matelas sont en mauvais état mais il suffit de mettre le nôtre par dessus pour passer une excellente nuit ! Chocolat et génépi de rigueur pour passer une bonne soirée, évidemment !

La vue au réveil est extraordinaire et on savoure ce panorama en étant seules au monde ! Ah non pardon, un comité de chamois nous fait l’honneur de présenter son dernier exploit sportif de “relais 3x500m en conditions périlleuses“.

On va pas se mentir, on regrette pas d’être montées et d’avoir sué corps et âmes pour arriver là-haut – on aime faire nos dramas !.

Il est temps de redescendre en retrouvant le sentier qui monte depuis le Mollard. Ce dernier est bien marqué et s’enfonce dans la forêt. Nous avions prévues initialement de faire une boucle en suivant la direction d’Allemont mais un message très accueillant nous attend sur le panneau de bifurcation : Dangereux – sentier très escarpé – rivière infranchissableà lire toujours avec la voix de Gandalf “vous ne passereeeez paaaaaas !” -.

Du coup, on a fait les petites joueuses et on est redescendues jusqu’au Mollard par un sentier qui serpente en forêt jusqu’au petit pont à traverser pour nous faire rejoindre le hameau. Petite halte au bar à toutou pour remplir les gourdes.

Il faut emprunter la route au dessus du lavoir et marcher jusqu’au bout de la dernière maison assez vieille avec une échelle bien rouillée sur la droite, à ne pas emprunter – enfin, vous pouvez mais d’une, c’est inutile parce qu’on va tout droit, de deux, vous aurez des problèmes vu l’état du bordel -. Un sentier forestier se dessine alors qu’on suivra jusqu’au bout.

Des traces oranges nous accompagnent un moment et on conseille de checker régulièrement la trace, parfois certains passages évitent de longs détours – et on en a plein les pattes avec 15kg sur le dos puisqu’il n’y a pas de neige à cette altitude et faut porter les raquettes -.

On rejoint la route à partir des Chalets du Coteyssardun coucou aux sangliers qui ont détalé devant nous – et la suite chemine logiquement jusqu’au parking.

Une incroyable sortie à réserver aux randonneurs et chiens aguerris en raison de son terrain technique, raide et de la longueur du circuit. Nous reviendrons pour voir le lac de Belledonne en plein jour. 

Trace effectuée ce jour sans faire le détour par le lac de Belledonne


OPTION 2


Comment s’y rendre ?


Même début que l’option 1, l’aller-retour se fait très simplement au départ du parking de Coteyssard avec une nuit à la cabane de Chazeau puis direction le lac de Belledonne. Idéal si l’on veut raccourcir la balade mais pas de point de vue d’ensemble de la combe puisque vous ne monterez pas aussi haut qu’à Rif Premier. 


OPTION 3

Comment s’y rendre ?



Il s’agit de la seconde partie de l’option 1 à partir du chalet de Rif Premier. Il est possible de monter depuis le Mollard avec une nuit à la cabane de Rif Premier puis direction le lac de Belledonne en traversant la combe et retour par le même itinéraire. Tranquillité garantie et point de vue spectaculaire !  

Le lac de Belledonne avec un chien

Nos partenaires

CIMALP, marque française écoresponsable produisant des vêtements et accessoires dédiés à la pratique des sports de montagne, nous accompagne et équipe désormais pour toutes nos aventures avec Helly ! N’hésitez pas à aller découvrir leur site qui propose une large gamme de produits avec un excellent rapport qualité-prix : nous sommes extrêmement fiers de les représenter car ils s’adaptent continuellement aux besoins des randonneurs, alpinistes et traileurs jusqu’au moindre détail. Clique sur le logo 🙂

DALMA, assurance santé pour chien et chat, accompagne Helly dans ses aventures et prend soin d’elle jusqu’au bout des pattes ! Remboursement en 48H00 de vos frais vétérinaires, consultation gratuite en ligne avec un vétérinaire, pas de franchise et tarif mensuel personnalisé en fonction de vos envies ! Vous pouvez obtenir UN MOIS GRATUIT grâce au code ALICExHELLY à rentrer dans la toute petite case en haut à droite au moment du règlement de la souscription ! Clique sur le logo 🙂

K-IP, la balise de sécurisation des pratiques outdoor, est désormais à nos côtés sur toutes nos sorties montagne. Il s’agit d’un boitier très léger qui permet à la fois d’être suivis en direct par nos proches par le biais de l’application et à la fois un outil d’alerte en cas de détresse. La balise est reliée au réseau GSM/téléphone mais aussi aux antennes radios qui prennent le relais en l’absence de celui-ci, permettant une sécurisation maximale pour être retrouvés au plus vite en cas de pépin. Clique sur le logo 🙂

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enable Notifications OK No thanks