Chablais – Haute-Savoie


  • 720D+
  • 8,25km
  • En raquettes/version neige
  • Au départ de Saint Jean de Tholome
  • Niveau : en A/R : moyen, en circuit : difficile à très difficile.

Comment s’y rendre ?


27 février 2022. En cette fin du mois de février, direction les portes du massif du Chablais en Haute-Savoie pour expérimenter ce petit sommet bien connu des riverains. Plusieurs parkings sont disponibles au point de départ du hameau de Chez Béroud. Le choix est fait de ne pas prendre les raquettes vu comme la neige est tassée ces derniers temps à ces altitudes.

On emprunte une voie carrossable en direction du Petit Môle, notre première étape ! Le cheminement se resserre rapidement après avoir pris à droite à l’intersection puis à gauche sur le petit sentier forestier.

De là, le sentier grimpe à flanc tranquillement dans la forêt pour finir par déboucher sur la bergerie d’Ayze et le plateau du petit Môle. Un joli panorama s’offre déjà à nous. Un panneau indique de tenir son chien en laisse – dans l’alpage en présence de troupeaux, évidemment, là c’est inutile -.

De là, il s’agit de faire un choix et pas des moindres : rando tranquille je veux monter peinard ou alors vasi fait moi péter une belle arête, j’suis chaud bouillant !

Option 1 prisée par la quasi totalité des gens en hiver : aller-retour par la voie normale, cest-à-dire en prenant à gauche du chalet pour serpenter au centre de cette face sur les traces bien distinctes. On se méfie en cas de récentes chutes de neige avec un risque avalancheux non négligeable.

Tout se joue au niveau de ce chalet

Option 2 prisée par des randonneurstrèsavertis avec notions obligatoires d’alpinisme au regard du degré de pente qui nous attend : en circuit en empruntant le sentier peu visible à droite du chalet dont les petits animaux en bois nous saluent, sur un long replat menant dans la forêt. Nous redescendrons par la voie centrale de l’option 1.

Ce replat permet de se reposer avant de rentrer dans le vif du sujet – parce que ce qui va suivre, comme on dirait chez nous, ça fait pas rire les patates à la cave ! -. Nous voilà face à une jolie arête et du coup, bah c’est là-haut qu’on va !

On observe des corniches à droite dont il faut se méfier avec nos compagnons à 4 pattes. La pente est très raide et les raquettes seraient absolument inutiles voir dangereuses sur ce type de terrain.

La croix se dessine enfin et derrière nous se dresse un panorama incroyable sur les Aravis, le Mont-Blanc, le Giffre et le Chablais !

Le sommet officiel se situe légèrement plus loin au niveau du banc que l’on aperçoit d’ici.

Par là le sommet

Un casse-croûte plus tard – et Helly qui a encore racketté le pique-nique d’un monsieur – on entame la descente. Surtout, ne pas continuer tout droit derrière le banc – sauf si vous avez envie de vous retaper une descente aussi raide que la montée mais en pire et dangereux – mais bien revenir de 50mètres sur vos pas pour prendre à droite.

Le sentier serpente tranquillement, une partie de quelques dizaines de mètres bien raides aux abords des cordages signalant la présence du Tétras Lyreun gros coq de la taille d’un chien tout noir qui fait un boucant énorme quand il a décidé de s’exprimer – en réserve protégée derrière ces derniers.

On redescend bien à flanc vers les chalets d’alpage pour retrouver le sentier initial de montée.

La partie en forêt peut être bien verglacée à cette époque, le retour à la voiture nécessite un peu d’attention !

Une bien belle sortie engagée sur le circuit proposé avec un très beau panorama !

Le Môle en aller-retour par la voie normale : difficulté moyenne

Download file: Le MôleAR.gpx

Le Môle en circuit : difficile à très difficile

Download file: Le Môle.gpx

Le Môle avec un chien

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.