Queyras – Hautes-Alpes 05


  • 1080D+
  • 16km
  • Au départ de Saint Véran
  • Points d’eau multiples
  • Troupeaux clôturés et chiens de protection
  • Niveau : moyen
  • Coup de ❤️ assuré !

Comment s’y rendre ?


5 octobre 2021. Direction la petite commune de Saint Véran dans le massif du Queyras, qui est victime de son succès l’été au point de mettre en place une navette pour rallier les départs de randonnée et ainsi éviter la surpopulation au sein du village.

Hors période estivale et malgré le panneau “interdit sauf riverains”, il suffit de traverser le village en voiture et emprunter la route carrossable en direction de la carrière de Marbre. Idem, il sera indiqué “interdit sauf ayants droit”, vous pouvez la prendre quand même à condition de rouler doucement et respecter les lieux évidemment. 20 minutes en première plus tard.. nous voilà arrivés à destination – vous voyez là où il y a le panneau interdiction de stationner ? Et bah c’est là ! – Pour les inquiets, nombre de randonneurs avec qui nous avons pu discuter de cette balade nous confirment qu’hors mois d’été, aucun problème pour procéder de la sorte. Je pourrai aussi vous faire un cours de droit sur la servitude de passage mais on s’égare. Nous ne serons pas seuls à nous garer à cet endroit pour débuter cette somptueuse randonnée que nous allons découvrir.

Nous commençons par emprunter la route carrossable en direction de la petite chapelle de Clausis.

Une fois celle-ci laissée derrière nous, on s’oriente sur le refuge de la Blanche et le lac du même nom. Une fois au bord du lac, un sentier grimpe par la droite. Vous voilà en bonne voie pour le Col de Blanchet, premier col à passer sur les trois du circuit ! Vous pourrez difficilement vous perdre, des traces jaunes nous accompagnent tout le long de la balade mais aussi par la suite des traces du GR rouges et blanches puis jaunes et rouges.

Premier lac que nous atteignons après avoir pris tout droit au carrefour de direction, le lac inférieur du Blanchetce qui insinue donc qu’il existe le supérieur pour ceux qui suivent pas, il est juste au dessus -. On continue de grimper en direction du col par une sente évidente marquées de cairns.

Pour l’anecdote, il fait un froid glacial et nos conditions de marche sont dantesques : nous sommes emmitouflés de la tête aux pieds, la tête dans la doudoune – et dans le guidon – et sommes arrivés au col Blanchet en pensant arriver au col de la Noire – celui que vous verrez à la fin -. Belle perf’ n’est-ce pas ? Au final nous avons découvert ce circuit dans ce sens et il nous semble plus judicieux.

Le gros pic que vous voyez sur votre droite, c’est donc la Tête de Toillies ! Que l’on contourne durant toute la randonnée. Nous descendons dans un grand vallon – et nous voilà en Italie ! – en direction du lac Bleu et du plus petit lac Nero juste au dessus que nous apercevons en contrebas et quel spectacle !

Tous les sentiers mènent à un carrefour des chemins quelques centaines de mètres au dessus du lac Bleu. Petite pause et c’est reparti par la droite pour le second col du Longet.

A l’écriteau, vous pouvez tourner à gauche pour aller découvrir un lac caché mais surtout le bivacco Enrico Oliveroencore un bijou italien comme celui dont nous avions eu la chance de bénéficier pour la randonnée du Bric de Rubren – qui contient 6 lits. C’est un refuge non gardé auquel vous pouvez accéder avec les toutous, attention donc d’y arriver tôt surtout en haute saison si vous espérer avoir une place. Une tirelire est mise à disposition pour régler son dû. Vous verrez également depuis ici une partie du lac Bes.

Nous revenons à l’écriteau pour prendre la sente de droite qui grimpe et nous arrivons en quelques foulées au col du Longet !

Nous suivons désormais le balisage GRP rouge et jaune en contournant par la droite le lac Bes puis en marchant dans la vallée de la Haute-Ubaye que nous venons d’atteindre. On longe par la droite le lac du Longet – c’est le cas de le dire – dans un cadre magnifique !

Au panneau, dernière réjouissance : direction le col de la Noireoui, il faut grimper et oui, vous allez suer un peu ! -. On grimpe par la sente de droite pour prendre de la hauteur et profiter encore un peu du spectacle !

Une petite difficulté qui n’en est pas une se présentera à vous : un espèce de mur de pierre dont lequel s’oriente tout droit notre sentier. En réalité, soit vous pouvez escalader un peu en mettant les mains, soit vous pouvez grimper le long par la droite et passer cet obstacle par la partie haute sans aucun souci pour vous ou les chiens. Il suffit de redescendre derrière sur le sentier visible.

On découvre un cirque avec de la pierre rose et verte- très joli et surprenant – autour du lac de la Noire. C’est le moment de lever les yeux, il y a surement des chamois curieux qui vous observent depuis un moment !

Au fond, vous vous en doutez, il va falloir grimper ce mur ! Mais il est finalement beaucoup plus facile qu’il n’en a l’air ! On arrive au col de la Noire 2955m, point culminant de cette randonnée – le fameux, l’unique, le seul qu’on aurait dû atteindre initialement si on s’était pas planté – et on redescend par le sentier de gauche.

On aperçoit le refuge de la Blanche et son lac que nous rejoignons tranquillement. Pour finir en circuit et éviter de reprendre la route carrossable jusqu’à la chapelle, on vous propose de longer ce lac par la droite et de marcher jusqu’aux bâtiments. Tournez vous, la vue est folle !

On passe à gauche des toilettes et le sentier apparaît ! Cela permet de marcher dans une grande plaine en longeant le torrent du Rif. S’orienter sur St Véran par le grand canal, en traversant par plusieurs petites passerelles le cours d’eau. On arrive assez logiquement juste au dessus du pont que nous avions empruntés à l’aller pour accéder à la chapelle, il suffit de redescendre à cet endroit pour retrouver la fin de la route carrossable jusqu’au parking !

Allez avouez, elle est splendide cette rando n’est-ce pas ? En tous les cas, nous, on valide à 100% !

Le tour de la Tête des Toillies avec un chien

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *