Massif du Giffre – Suisse et Haute-Savoie 74


  • 1075D+
  • 18,5km en circuit / 14,5km en A/R
  • Au départ du barrage d’Émosson
  • Points d’eau sur le circuit
  • Pas de troupeau
  • Niveau : difficile – main-courantes et passages câblés
  • Coup de ❤️

Comment s’y rendre ?


15 juillet 2022. Ce jour, direction le barrage d’Émosson à la frontière côté Suisse sur la commune de Finhaut, non loin de la vallée de Chamonixune petite heure de voiture, on va pas chipoter -. On se gare sur le parking pas très loin du dinosaure qui nous accueille gaiement et passe la barrière pour descendre par la route sur le barrage que l’on traverse.

Peu après ce dernier, un sentier part sur la gauche et notre objectif est bien fléché du début à la fin – sérieusement en Suisse ils ont la palme d’or du balisage tous les 3 mètres – en blanc et rouge. On suit par la même occasion le site à empreintes qui tarde à se montrer mais qui est bien sur notre itinéraire.

On traverse donc un joli vallon en direction du barrage du Vieux Émosson que l’on va surplomber sur notre droite.

On prend tout droit pour redescendre et arriver sur les traces de – Denver le dernier – dinosaures et on devine aisément la suite de notre parcours.

On emprunte le sentier à flanc dans l’immense pierrier pour rejoindre la dernière étape que l’on visualise déjà depuis un moment : l’ascension du bloc rocheux que constitue notre sommet du jour.

Objectif droit devant !

En montant progressivement, on commence à voir apparaître le Mont-Blanc derrière nous – c’est histoire de vous encourager pour ce qui vous attend -.

Les 150 derniers mètres de dénivelé sont équipés de part et d’autres de diverses mains-courantes et chaines pour s’aider à monter. On serpente entre les cailloux pour arriver sur un premier passage avec une dalle un peu plus lisse mais qui est bien plus impressionnante en image qu’en réalité. Les chiens passent sans aucune aide.

Un second passage avec 4 petites marches en aluminium peut nécessiter d’aider l’extension de votre chien et d’en assurer la descente en le tenant au harnais mais cela ne représente pas de danger particulier – excepté s’il se jette dedans à fond les ballons parce qu’il est tout feu tout flamme, auquel cas faut oublier tout de suite ce genre d’ascension -.

En tout état de cause, l’ensemble de cette partie peut s’avérer difficile à franchir pour les personnes sujettes au vertige. Sans être à flanc de falaise, le surplomb sur les lacs au loin donne une impression aérienne – mais on est très loin du vide intersidéral hein, pas de panique ! -.

De là, il ne reste qu’un pas jusqu’au sommet du Cheval Blanc matérialisé par un grand cairn, des drapeaux népalais et un panneau indicatif. Vous comprenez que le sommet est franco-suisse puisque derrière le cairn, vous entrez dans la réserve de Passy, interdite aux chiens – du coup, la légende dit que vous serez immédiatement foudroyé si vous dépassez d’un centimètre cette limite -.

Le panorama est juste incroyable sur les deux barrages d’Émosson avec leur eau couleur azur – ou schtroumpf mais c’est moins politiquement correct – et toutes les Aiguilles Rouges et la chaîne du Mont-Blanc.  

Après en avoir pris plein les yeux, on redescend tranquillement par le même itinéraire sans difficulté jusqu’au début du site à empreintes.

On a fait le choix de faire un circuit à partir de là en descendant à gauche pour longer le lac du Vieux Émosson. Flash news : c’était une idée pourrie. Si le fait de longer le plan d’eau n’est pas désagréable, on remonte en réalité sur ce second barrage pour redescendre sur 3 kilomètres… de route ! Et c’est franchement barbant. Il serait possible après le lac et juste avant de monter sur le barrage de tourner à droite au panneau pour retrouver notre sentier initial mais du coup, on a pas pu tout essayer – on sait, on sait, la déception est grande mais vous saurez surmonter ça ! -.

Après ce – beaucoup trop – long passage sur bitume, nous voilà de retour au premier barrage et donc au parking !

Une très belle sortie dans un décor entre lacs et montagnes somptueux que l’on recommande vivement aux randonneurs aguerris !

Le Cheval Blanc avec un chien

Nos partenaires

CIMALP, marque française écoresponsable produisant des vêtements et accessoires dédiés à la pratique des sports de montagne, nous accompagne et équipe désormais pour toutes nos aventures avec Helly ! N’hésitez pas à aller découvrir leur site qui propose une large gamme de produits avec un excellent rapport qualité-prix : nous sommes extrêmement fiers de les représenter car ils s’adaptent continuellement aux besoins des randonneurs, alpinistes et traileurs jusqu’au moindre détail. Clique sur le logo 🙂

DALMA, assurance santé pour chien et chat, accompagne Helly dans ses aventures et prend soin d’elle jusqu’au bout des pattes ! Remboursement en 48H00 de vos frais vétérinaires, consultation gratuite en ligne avec un vétérinaire, pas de franchise et tarif mensuel personnalisé en fonction de vos envies ! Vous pouvez obtenir UN MOIS GRATUIT grâce au code ALICExHELLY à rentrer dans la toute petite case en haut à droite au moment du règlement de la souscription ! Clique sur le logo 🙂

K-IP, la balise de sécurisation des pratiques outdoor, est désormais à nos côtés sur toutes nos sorties montagne. Il s’agit d’un boitier très léger qui permet à la fois d’être suivis en direct par nos proches par le biais de l’application et à la fois un outil d’alerte en cas de détresse. La balise est reliée au réseau GSM/téléphone mais aussi aux antennes radios qui prennent le relais en l’absence de celui-ci, permettant une sécurisation maximale pour être retrouvés au plus vite en cas de pépin. Clique sur le logo 🙂

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *