Grandes Rousses – Maurienne – Savoie 73


  • 1000D+
  • 13,8km
  • Au départ de Chalmieu
  • En raquettes
  • Niveau : moyen – long

Comment s’y rendre ?


22 janvier 2022. Direction la commune de Chalmieu après avoir dépassé Montrond, dans le massif de la Maurienne. En hiver nous nous garons sur le premier parking pour débuter cette belle ascension. Le départ se situe immédiatement au niveau des panneaux d’indication jaunes qui permettent d’emprunter un sentier qui coupe tous les virages de la route enneigée.

Notre objectif est indiqué tout du long, avec un premier timing à 4H15encore un gérant de panneau qui a pris du génépi avant sa mission – et nous avançons rapidement par le Combet Dessus sur cette portion dédiée aux raquettes jusqu’au pylône électrique – c’est là qu’on peut se garer en version été -.

Nous continuons notre périple face aux Aiguilles d’Arves qui se font de plus en plus imposantes – en même temps on va aux pieds de ces dernières alors on va se les coller encore un moment, pour notre plus grand plaisir ! – en passant par les Charbottescontinuer tout droit et ne pas emprunter le premier point que vous apercevrez – et le Lissoletpar la gauche -.

Aux abords de la Mottaz, il faut cette fois-ci emprunter le pont que vous verrez un peu en contrebas sur la droite et vous voilà dans la combe en direction de votre objectif final !

La montée se fait plus raide – préparer votre souffle – parfois en léger dévers et il y aura vraisemblablement déjà des traces de ski de rando pour vous aiguiller. De toute façon, il suffit de s’orienter aux pieds des Aiguilles qui vous regardent grimper depuis le début – alors soyez fort, vous avez un public de qualité ! -.

Derniers efforts sur une belle ligne de crête. Attention cependant aux congères qui peuvent se former notamment sur la dernière partie, surveillance des toutous en libre obligatoire.

Et nous voilà arrivées sur un belvédère sublime avec une pause casse-croûte bienvenue face à ce spectacle !

Pour le retour, nous irons au col de Basse du Gerbier – panneau jaune, on change rien – pour reprendre à droite en direction de Chalmieu notre longue descente.

Le panorama est magnifique dans cette belle combeeffet crème chantilly de chaque côté, on adore ! – et la descente se fait rapidement avec une bonne neige poudreuse.

Nous atteignons le parking par le même itinéraire et nos pieds sont heureux d’apercevoir enfin les voitures !

Une sublime balade hors du temps avec très peu de gens – merci la Maurienne encore bien préservée du tourisme de masse – croisés pour un samedi ensoleillé ! Longue mais sans difficulté particulière.

La Team du jour avec trois malinois au top
Download file: Basse du Gerbier.gpx

Basse du Gerbier avec un chien

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.